La Libre: Le fisc belge traque les fausses résidences en Suisse et à Monaco

Fin de l’année dernière, une enquête du "Tijd" était arrivée à la conclusion que 530 hommes d’affaires belges avaient établi leur résidence fiscale à Monaco. Selon le quotidien flamand, ce nombre aurait doublé en l’espace de trois ans. Vu l’exiguïté de certains logements et/ou le standing peu en rapport avec les moyens financiers de leurs occupants, il semblerait que bon nombre de ces domiciliations soient purement fiscales : 21 Belges étaient, par exemple, établis à la même adresse !
...

A Savoir:

Impôt nul sur les revenus et les successions
La Principauté de Monaco est bien connue pour sa fiscalité très attractive. Un Belge qui transfère sa résidence fiscale sur le Rocher ne paiera pas d’impôts sur ses revenus s’il respecte certaines conditions, notamment le fait d’y vivre réellement. De même, si un riche Belge se domicilie fiscalement à Monaco, ses héritiers belges en ligne directe ne paieront, en principe, pas de droits de succession. Selon le fiscaliste Denis-Emmanuel Philippe, il y a cependant des exceptions. “Si un Belge résident fiscal monégasque reçoit un dividende d’une société belge, celui-ci sera imposé à la source en Belgique, explique-t-il. C’est, en principe, la même chose quand on perçoit des intérêts d’une obligation belge.” Pour un rentier, il est néanmoins très avantageux de s’établir à Monaco. “Si vous possédez du cash sur un compte à Monaco, vous ne payez pas d’impôts sur les intérêts, précise Denis-Emmanuel Philippe. De même, les dividendes de sociétés britanniques et les intérêts d’obligations luxembourgeoises ou hollandaises ne sont pas taxés à la source. Le résident fiscal monégasque paie donc 0 % d’impôt sur ces produits financiers.”

...


Pour plus d'informations, cliquez sur le lien suivant.

La Libre: Le fisc belge traque les fausses résidences en Suisse et à Monaco